Préparer le cours : « Ma douleur » (Extrait de « Tan Thanh School » – « Kieu Tale » – Nguyen Du) – Littérature 10ème

Préparer le cours : « Ma douleur » (Extrait de « Tan Thanh School » – « Kieu Tale » – Nguyen Du) – Littérature 10ème

Mission

Question 1 : Veuillez déterminer la position et la disposition de l’extrait.

Réponse suggérée:

L’extrait est tiré de l’œuvre “Truyen Kieu”, des versets 1229 à 1248. Le contenu de l’extrait décrit l’humeur de Thuy Kieu dans la triste vie de Tu Ba sur le sol vert. La mise en page de l’extrait peut être divisée en deux sous-paragraphes :

– Paragraphe 1 : les 10 premières phrases

Idée principale : L’ironie et la situation douloureuse de Thuy Kieu lorsqu’il est amené à vendre dans le plancher vert.

– Paragraphe 2 : Le reste

Idée principale : L’attitude indifférente de Thuy Kieu envers la scène des serres.

Question 2 : Quel est le sens de l’utilisation de l’écriture conventionnelle dans le passage ? Dès lors, comment commenter les sentiments de l’auteur pour le personnage ?

Réponse suggérée:

– La calligraphie conventionnelle est l’art d’utiliser des images naturelles comme norme de beauté humaine telles que les papillons et les papillons; feuille vent branche oiseau; bientôt amener Tong Ngoc pour retrouver Truong Khanh.

– En utilisant une calligraphie conventionnelle, les images symboliques ont aidé Nguyen Du à décrire l’endroit vert plein de “poussière” mais le vers est toujours élégant et élégant. Avec l’utilisation de la calligraphie conventionnelle, l’auteur décrit la place verte comme un lieu de divertissement mais pas vulgaire.

– Une telle représentation n’est pas une manière d’échapper à la dure réalité de la vie que traverse le personnage. Au contraire, avec une telle description, Nguyen Du a gardé son caractère avec une belle personnalité. De plus, en décrivant l’humeur et l’attitude de Kieu devant sa situation tragique, la poétesse a fait briller son portrait au milieu de la boue.

Question 3 : Indiquez les différentes formes de symétrie utilisées dans le passage et leur valeur artistique

Réponse suggérée:

Dans l’extrait, Nguyen Du a utilisé diverses formes de symétrie. Il s’agit d’un extrait où Nguyen Du exploite à fond les formes symétriques pour mettre en lumière les sentiments amers, humiliants et pitoyables de Kieu. L’utilisation des mots “double vague” et “sous-double” est précieuse pour exprimer la tristesse, exprimer à la fois la colère, exprimer à la fois des sentiments d’étouffement et de ressentiment, ainsi que l’amertume du destin humiliant de Kieu. De plus, un tel usage de mots peut décrire les émotions délicates et solennelles du personnage :

Voir plus : Programme axé sur les compétences : leçon de style de langage artistique

– La première est que les doubles messages sont plus ou moins liés à : quand, quand, quand, pourquoi, heureux… heureux, qui… ai Le verbe à particule fait ressembler le poème au monologue intérieur du personnage, exposant directement l’humeur de Miss Kieu de manière concrète et honnête. C’est un sentiment de pitié pour moi-même, mon destin. Plus je pense au passé proche, plus la vie est paisible et riche, la routine précédente, plus je suis désorienté, triste, ne comprenant pas pourquoi il est possible de changer si rapidement. Chagrin, apitoiement sur soi et impuissance. Le rythme du poème est plus rapide, plus urgent et plus intense, exprimant l’humeur agitée et douloureuse dans le cœur de la malheureuse jeune femme.

– Le second concerne les sorts mineurs : à jeun – en fin de récolte, dans le vent – dans le brouillard ; pas ennuyé – humour d’abeille; un demi-rideau de neige – quatre côtés de la lune… En utilisant une calligraphie conventionnelle, les images symboliques ont aidé Nguyen Du à décrire l’endroit vert plein de “poussière” mais le vers est toujours élégant et élégant. Avec l’utilisation de la calligraphie conventionnelle, l’auteur décrit la place verte comme un lieu de divertissement mais pas vulgaire.

– Le troisième est la symétrie au niveau le plus bas, qui est le mineur en quatre mots : lys papillon – bâclé ; papillon ennuyé – abeille; Rain So – Nuages ​​​​de Qin, feuilles vent – branches d’oiseaux, vent épais – rosée, vent comme – fleurs adjacentes ;… Il s’agit d’une méthode de séparation des phrases courantes en un mandarin symétrique afin de mettre l’accent à un niveau plus élevé qu’avec des phrases qui n’ont pas d’opposé (vent épais et rosée, papillons paresseux, abeilles ennuyées …) Si le papillon ci-dessus n’est qu’un objet externe – juste une humeur ennuyée et fatiguée. , peur du personnage lui-même lorsqu’il est poussé dans un sale vie. Le mot printemps dans le vers n’est pas seulement printemps, pas seulement jeunesse, pas seulement beauté, pas seulement jeunesse… mais seulement bonheur, la joie de jouir du bonheur d’un couple. Dans la vie d’épouse partout dans le monde, Kieu ne s’est sentie qu’humiliée, inerte et sans émotion.

Question 4 : Quel est le sens profond et nouveau du « chagrin » du personnage pour la littérature médiévale ?

Réponse suggérée:

– La “douleur” du personnage a un sens profond et nouveau pour la manière d’exploiter et de révéler l’humeur du personnage dans la littérature médiévale. C’est l’expression du sens de l’individualité à une époque où l’individuel tend à être annihilé par le collectif, le « je » est submergé et contenu dans le « je ».

Voir plus : Un guide d’appréciation littéraire du dessin de l’oncle Ho – Vietnamien 3

– De plus, c’est la conscience personnelle d’une femme à l’époque féodale. Ce sont les sujets qui sont éduqués dans l’esprit du confucianisme, doivent obéir aux “trois obédiences et quatre vertus”, doivent savoir respecter le bon sens, endurer, être patients et n’avoir aucune voix dans la société. Par conséquent, la conscience de soi de Kieu est conçue comme une révolution intérieure, créant une prémisse pour l’égalité des femmes dans la société. Ainsi, nous pouvons voir qu’une femme a non seulement besoin de savoir faire des sacrifices, de la patience et de la résignation, mais aussi d’avoir une conscience de sa dignité et de sa personnalité.

– De plus, on peut dire que l’inspiration pour l’apitoiement sur soi apparaît non seulement dans les personnages des œuvres poétiques de Nguyen Du, mais aussi dans l’image de la servante du palais dans « La Cour du ressentiment » de Nguyen. Gia Thieu, le conquérant à Dang Tran Con – Doan Thi Diem, la femme dans la poésie de Ho Xuan Huong et de nombreuses autres œuvres de pensée révolutionnaires dans la littérature médiévale. On peut dire que, pour la littérature médiévale jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la conscience individuelle est devenue un phénomène assez courant, ouvrant la voie au renouveau de la pensée humaine plus tard. Mais dans les œuvres de Nguyen Du, en particulier Truyen Kieu, cette question est exprimée de manière plus poignante. Le “moi” du personnage et le “moi” individuel de l’artiste lui-même ont été exprimés par Nguyen Du comme une caractéristique unique et profonde de sa pensée humanitaire.

Question 5 : Appréciation globale du contenu idéologique du passage. Lors de la réunion, Kim Trong a dit à Kieu: “Comme si elle prenait la piété filiale en tant que vierge / Quelle poussière peut me couper?”. À votre avis, comment ce passage peut-il aider à expliquer cette déclaration ?

Réponse suggérée:

– Appréciation générale du contenu idéologique de l’extrait : Tout d’abord, l’extrait affirme la beauté de l’âme de Kieu en décrivant l’humeur, l’attitude et la conscience de Kieu avant la tragédie de sa vie.

Voir plus : Concours des excellents élèves du Viet Bac – To Huu

+ L’attitude et l’humeur de Kieu sont l’attitude et l’humeur d’une personne qui est toujours consciente de sa dignité mais qui doit renoncer à sa dignité ; aspirant à un amour pur et magnifique, est tombé dans une vie sale et sale. À cause de cela, elle souffrait, était embarrassée, humiliée et amère

+ L’humeur et l’attitude de Kieu sont décrites dans le contexte de “quand sobre à la fin de la récolte”. Il était tard dans la nuit, lorsque les gens sont revenus vivre avec eux-mêmes, écoutant leurs sanglots et sanglotant: “Surpris, je me sens désolé pour moi-même.” Le couplet avec jusqu’à trois mots “moi” avec une pause rythmique inhabituelle (2 / 4 / 2) décrit son état d’esprit instable. C’était une humeur mêlée d’émotions de choc – panique – douleur.

+ Les quatre questions suivantes sont quatre questions consécutives : Quand… ? Et maintenant…? Quel visage..? Comment ca va…?. La première phrase rappelle le passé, les trois phrases suivantes évoquent la douleur, le chagrin et la honte devant le présent. Le contraste entre le présent et le passé a aggravé la douleur. Le présent embrasse, pèse et enterre le passé. Le passé éphémère fait plus mal que le présent. Les quatre mots « étoile » répétés à l’envi révèlent l’extrême chagrin de Thuy Kieu. Ces mots de compassion pour ce destin et la conscience de Thuy Kieu de la dignité et de la personnalité humaine. Cela fait briller la beauté de l’âme et de la personnalité de Kieu au milieu d’une société brutale et sale.

– Lors des retrouvailles, Kim Trong a dit à Kieu : “Comme si elle prenait une piété filiale en tant que vierge / Quelle poussière peut la cisailler ?”. A travers l’extrait, on peut en partie expliquer cette phrase : les paroles de Kim Trong à Kieu le jour de leurs retrouvailles ont confirmé le mot “vierge” et sa dignité. Pour le mot “filiale”, elle dut sacrifier sa virginité, passa quinze ans à vivre une vie poussiéreuse, passa entre les mains de Ma Giam Sinh, devint l’épouse de Thuc Sinh puis de Tu Hai, tous tombèrent dans le vert de Tu Ba est tombé dans le sol vert de Bac Ba, Bac Hanh… mais “quel type de poussière puis-je emprunter ?”. L’âme, la personnalité et la dignité de Kieu sont toujours pures et nobles. Nguyen Du n’a pas évité la dure réalité, mais aussi dans cette réalité, le poète a affirmé, loué et promu la beauté, la personnalité et la dignité de Kieu, dont l’extrait “Mon chagrin” est un passage représentatif. C’est aussi l’expression de la grande valeur humaine du travail.

Trả lời

Email của bạn sẽ không được hiển thị công khai. Các trường bắt buộc được đánh dấu *